AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Taste

► Messages : 104
► Etudes/Emploi : Infirmière
► Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki - THE IDOLM@STER

MessageSujet: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Mer 28 Mar - 17:00



    L’avion venait d’atterrir dans la magnifique capitale Ecossaise, Edeimbourg. Nikita n’attendit pas bien longtemps avant d’appeler un taxi et de demander à ce qu’on la conduise dans la jolie ville d’Aberdeen.
    Les paysages défilaient, les steppes recouvertes de neige Russe avaient laissé place aux magnifiques plaines verdoyantes et aux moutons qui y broutaient. C’était un petit coin de paradis qu’elle s’était dégotée, et elle en était forte heureuse. Par chance, elle aurait le temps de visiter un peu, car elle ne commencerait à travailler que le Lundi qui arrivait, à savoir, trois jours plus tard.
    L’hôpital était non loin de la pension, et les horaires qu’elle avait demandé lui avaient été acceptée, en tant que jeune infirmière, elle avait aussi ses priorités.
    Nikita était surtout très douée quand il s’agissait de négocier. Etait-ce une capacité surdéveloppée chez les Russes ? Des fois, il fallait croire que oui, mais cela lui servait, et bien qu’elle n’eut pas été du côté des communistes et qu’elle se fichait pas mal de la politique de son pays, elle n’en avait pas honte du tout, et en tirer une certaine fierté. Il fallait dire qu’en plus de sa beauté, c’était quelque chose qu’on lui enviait, avec sa façon de parler aussi, oh ! Et son petit accent russe lorsqu’elle parlait en une autre langue. Ca aidait à charmer les hommes, allez savoir pourquoi …
    Pendant qu’elle songeait à cela, elle croisa le regard légèrement lourd de son conducteur sur elle.
    Bien sûr, la jeune femme ne put s’empêcher de se prendre au jeu, et lui fit un grand sourire en passant sa main sur le haut de sa poitrine, et la remonta jusque sur sa clavicule, qu’elle caressa un petit moment en fermant ses yeux.
    Le chauffeur ne s’arrêta cependant pas, et se dit qu’elle lui proposerait bien de monter dans sa chambre, tout en la prenant pour une de ses prostituées Russes qui arrivaient un peu partout en Europe.


    Il était le milieu de l’après-midi quand enfin ils arrivèrent devant la pension Ziegler. Le bâtiment était sublime, quand elle sortit, elle ne put que l’admirer, pendant que son conducteur admirer autre chose… Elle se tourna, le paya et lui offrit un sourire.

      « Au revoir mon bon Monsieur, et merci pour la conduite ~ »

    Et sans rien dire de plus, elle partit à la conquête du grand bâtiment. Elle tenait dans sa main son sac, et elle faisait rouler sa valise de son autre main. Elle passa les grandes grilles et se dirigea à l’accueil de la pension. Elle avait déjà appelé avant son départ pour bien vérifier qu’il restait une chambre pour elle et pendant une longue période, après une longue discussion avec une tierce personne, elle lui avait dit qu’elle lui réserverait une chambre au troisième étage, cependant, un doute persistait chez la jeune russe, l’avait-elle bien fait ?
    Elle donna donc son nom, et on lui offrit en échange les clés, avec un sourire qu’elle ne sut prendre pour sincère ou hypocrite.
    Nikita, une fois les clés rangées dans son sac, se mit en quête de sa chambre. Chose plus facile à dire qu’à faire cependant.
    Elle se racla la gorge et décida de partir explorer les lieux.

    Au bout d’une demi-heure, elle se rendit bien compte qu’elle était perdue …
    Elle vit une porte et s’empressa de la prendre, l’air extérieur lui manquait.
    Elle arriva donc dans un grand jardin, il était tout aussi sublime que la bâtisse, fleuri à souhait, et divinement bien entretenu. L’odeur qui émanait des plantes était une mélodie de douceur qu’elle se plut à respirer. Elle décida donc de s’asseoir, oui, là, sur l’herbe, à l’ombre, qui était encore fraiche et humide de rosée.
    Elle regarda autour d’elle et ferma les yeux.
      Un peu de repos bien mérité Niki, tu dois pouvoir te reposer un peu, tourner en rond, ce n’est pas bon pour les nerfs, tu devrais le savoir …



• • • • • • • • •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annuairesd-manga.skyrock.com/

avatar
Dieu

► Messages : 196
► Etudes/Emploi : Jardinier.
► Personnage sur l'avatar : Kaburagi T. Kotetsu

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Dim 1 Avr - 17:19



« Spread my wings and make me fly. »
Le printemps avait frappé à notre porte en ce magnifique après-midi. Les arbres et bosquets avaient fleuri en même temps que l’herbe resplendissait et les oiseaux gazouillaient dans la chaleur printanière. Le printemps était la saison préférée d’Aaron. Non seulement car voir le jardin fleurir était un spectacle magnifique mais aussi parce qu’il exerçait vraiment son métier en cette saison. En hiver, à part ramasser la neige et décorer les arbres, il n’y avait pas grand-chose à faire. Et qui dit ne rien faire dit ennui, or Aaron détestait l’ennui et l’immense domaine constituait sa seule occupation à l’année. Peut-être un peu pépère sur les bords, il n’abandonnerait son métier pour rien au monde.

Aaron arrosait lui-même les tulipes sous les fenêtres de la cuisine de la pension, en faisant attention à rester avec l’arrosoir autant de temps sur une fleur que sur une autre. Rêvassant et chantonnant, il n’avait vu que quelqu’un passait par là. D’ordinaire observateur et intuitif, il était là enfermé dans ses souvenirs vagues, comme si rester planter sous le soleil le faisait oublier. Oublier quoi ? Telle était la question.

Il tourna la tête près de cinq minutes après avoir fini les tulipes. Au moment où il allait poser l’arrosoir dans la remise, son regard fut irrésistiblement attiré par une silhouette assise dans l’herbe, en contrebas dans le jardin. La jeune fille était blonde et ses cheveux couleur blé volaient agréablement au gré du vent doux. Il se stoppa quelques secondes, le temps de l’admirer de dos. Certainement trop jeune pour lui, marié puis veuf, il l’admirait avec une légère nostalgie. Ces cheveux lui rappelaient ceux de sa femme Helena, décédée il y avait de cela dix ans.

Il revint à ses esprits pour poser son arrosoir sur les pavés puis, décidé à conseiller cette jeune fille qu’il n’avait jamais vue ici auparavant, il descendit les marches entourées de lilas. Elle était là, assise à l’ombre, semblant perdue dans ses pensées, les yeux clos. Il arriva à sa hauteur et sans la quitter du regard, l’aborda doucement.

« Bonjour mademoiselle, je peux vous aider ? »

Il lui souriait comme lors de son premier coup de foudre, bien qu’aucun sentiment ne le traversa à cet instant-là. Cette demoiselle était juste sublime et resplendissait comme un soleil. Le printemps le rendait doux et nostalgique.


• • • • • • • • •

Merci du vava Ashley ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pension-zj.forumgratuit.org

avatar
Taste

► Messages : 104
► Etudes/Emploi : Infirmière
► Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki - THE IDOLM@STER

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Dim 1 Avr - 18:08




    Nikita aimait le soleil, et encore, cela était vraiment peu dire, c’était si rare en Russie, et pourtant si agréable.
    Les paroles de sa mère revint à son esprit :
    Tu sais ma fille, parait-il que là bas, il pleut tout le temps. Alors oui, à Saint Petersbourg, il y a de la neige et il fait froid à longueur de temps, mais au Royaume-Uni, il ne fait que rarement beau, et la couleur qui domine est le gris ! Le gris ! Te rends-tu compte ? Toi qui aimes autant les couleurs, ce sera du gachi !
    Mais la jeune femme était bien décidée à ce que rien ne l’arrête, et surtout pas sa rabat-joie de mère. Seul son père l’avait encouragé. Elle se souvient, quand elle était arrivé à l’Aéroport de Moscou (précisons que seul son paternel l’y a accompagné), il l’avait serré dans ses bras, puis avait caressé sa joue avec une douceur infinie qu’elle ne lui avait jamais connu. Il lui avait demandé une seule chose, de revenir les voir, de temps à autres, et de leur écrire, aussi souvent qu’elle le pouvait. Elle avait hoché la tête et avait embarqué. Une larme avait naquis sur sa joue, mais elle était bien décidé à ne pas la remarquer et se concentrer sur son voyage et la vie qui l’attendait à l’autre bout de l’Europe.
    Et la voilà ici, sous les rayons du soleil, dans ce fabuleux jardins, resplendissant de couleurs, comme elle l’aimait.
    Nikita revint à ses esprits par cette petite porte qu’elle s’était elle même faite au fil de ses pensées, et décida de se relever, ayant peur que les brins d’herbes aient fait des traces peu avantageuses sur son joli corps.
    Elle s’étira et regarda l’horizon.
    Soudain, elle sentit une présence derrière elle, accompagnée d’une belle voix d’homme, très certainement viril, et avec un côté doux. Elle se tourna pour regarder si la voix s’associait au portrait.
    A sa grande joie, elle ne se trompa pas. Elle se tenait devant un homme fort charmant, bien fait, et au visage qui l’attirait beaucoup.
    Il était brun, et son visage s’encadrer d’une barbe peu longue, et dessinait à souhait sur son visage rayonnant d’une joie qu’elle trouva très agréable. Si tous les gens de ce pays et de cette pension étaient comme cela, elle allait se plaire.
    Cependant, l’heure n’était pas à songer à quoi devait ressembler les personnes vivant ici, mais plutôt, de trouver sa chambre, et parvenir enfin à se repérer dans ce grand manoir. Elle regarda l’homme, un charmant sourire aux lèvres et lui fit part de ce qu’elle désirait, avec ce petit accent russe qui lui faisait rouler les “r”.

      Bonjour Monsieur, je viens tout juste d’arriver de Russie, et je m’installe dans cette pension pour un bon bout de temps, le problème est que je me suis perdue ... Je ne parviens ni à trouver ma chambre, ni à trouver des personnes qui pourraient m’indiquer où je suis. Par chance, je suis tombée sur vous ! Vous travaillez ici ? N’est-ce pas ?

    Elle continua de sourire, se montrant la plus agréable possible, et exerçant, comme toujours, son charme habituel sur les hommes qu’elle croisait et qu’elle trouvait à son goût -Et même ceux qui ne l’étaient pas soit dit en passant ...
    Elle se baissa pour ramasser son sac-à-main et se redressa, le tenant délicatement devant elle.
    Pour changer, Nikita était habillé de façon ... légère. Elle ne portait qu’une petite robe courte, décolletée et aux bretelles très fines. C’était une sorte d’appât pour les proies qu’elle voulait ramener dans son lit...


• • • • • • • • •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annuairesd-manga.skyrock.com/

avatar
Dieu

► Messages : 196
► Etudes/Emploi : Jardinier.
► Personnage sur l'avatar : Kaburagi T. Kotetsu

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Lun 2 Avr - 17:21



« Our love still stays the same. »
La jeune fille venait de se lever, vêtue d’une robe blanche courte avec des dentelles. Une tenue légère mais ô synonyme de souvenir pour Aaron. Helena portait une robe blanche lors de leurs fiançailles. Même s’il ne faisait pas exprès, tout en cette demoiselle lui rappelait sa femme. Ses cheveux, son attitude, sa robe. Restait à savoir si elle était aussi gentille qu’elle. Perdu dans ses pensées, Aaron la regarda se lever, les bretelles de son soutien-gorge apparentes. Il continuait de la regarder avec un petit sourire en coin. Tandis qu’il admirait son visage rosé, la jeune fille défroissa sa robe, ramassa son sac à main puis s’adressa au jardinier avec politesse, ses lèvres étirées jusqu’aux oreilles :

« Bonjour Monsieur, je viens tout juste d’arriver de Russie, et je m’installe dans cette pension pour un bon bout de temps, le problème est que je me suis perdue ... Je ne parviens ni à trouver ma chambre, ni à trouver des personnes qui pourraient m’indiquer où je suis. Par chance, je suis tombée sur vous ! Vous travaillez ici ? N’est-ce pas ? »

Elle était bien bavarde aux yeux d’Aaron. Mais trop admiratif pour pouvoir la critiquer au premier abord, il se contenta de lui sourire nerveusement en passant sa main derrière sa tête. Mais en tout bon citoyen, il lui répondit avec la même gentillesse.

« Et bien… Bienvenue alors ! La politesse n’est donc pas une priorité ici… Comment peut-on laisser une jeune demoiselle aussi ravissante que vous sans aide ? »

Il accompagna ses paroles en riant légèrement. Il était indispensable pour lui de bien accueillir cette personne à la pension, comme n’importe qui d’autre d’ailleurs. Aaron aimait cet endroit et leur souhaiter la bienvenue était quelque chose d’important et d’émotionnel à la fois. Il continua dans sa lancée, un peu perturbé par quelque chose.

« Au fait, je m’appelle Aaron, je suis jardinier à la pension. Ce jardin est… mon univers en quelque sorte ! »

Il détestait parler de lui et, conscient que son interlocutrice avait droit à la parole, il marqua une pause sans pour autant abandonner son sourire, puis reprit :

« Sans vouloir être indiscret… Quel est votre nom ? »


• • • • • • • • •

Merci du vava Ashley ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pension-zj.forumgratuit.org

avatar
Taste

► Messages : 104
► Etudes/Emploi : Infirmière
► Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki - THE IDOLM@STER

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Lun 2 Avr - 17:44




    Nikita observa de près l’homme et constata qu’il était bien plus vieux qu’elle. Et Dieu sait qu’elle aimait les hommes plus vieux, les petits jeunes la mettaient souvent hors d’elle.
    Cette pensée la conduisit aux adolescents qu’est-ce qu’elle pouvait les détester, eux et leurs manières. Ces sales gamines qui se permettaient de la critiquer, et ces sales mômes qui la regardaient ses fesses dandinantes en la sifflant quand elle leur passait devant. Nikita avait horreur de ces jeunes immatures depuis sa propre adolescence, depuis qu’elle avait mal tourné, à cause d’eux, en grande partie.
    Mais cette vie était loin derrière elle. Elle n’avait pas quitté la Russie pour se plonger encore une fois dans cet enfer qu’était la Russie à ses yeux. Enfin, l’enfer, la mentalité des Russes et des hommes de nos jours en général. Cependant, elle pensait qu’en changeant d’environnement, elle referait sa vie et découvrirait un endroit beaucoup plus à son goût.
    Mais voilà que Nikita s’était encore un peu trop éloigner en pensant. Elle divaguait trop, beaucoup trop, et trop souvent. Une autre manie russe sûrement …
    Rah ! Elle se foutrait des bouffes, il fallait qu’elle se concentre sur la belle proie qu’elle avait devant elle.
    Elle venait de faire plus d’une demi-journée de vol, et avait besoin de réconfort. Elle la trouverait peut-être dans les bras de ce bel inconnu ?
    Elle sourit à cette idée, s’imagina rapidement à quoi pouvait ressembler la situation et se mit à sourire.
    Elle écouta cependant tout ce que lui disait l’homme.
    Aaron … C’était un joli prénom, elle l’appréciait. Il était différent de tous les Dimitri et Vladimir de son pays.
    Elle sourit encore en pensant à son pays et secoua la tête en souriant. Elle répondit à l’homme, toujours avec son petit accent étranger.

      « Je m’appelle Nikita Petrovichka, je viens d’être engagée comme infirmière à l’hôpital de Aberdeeen. »

    Elle continua de sourire et regarda l’endroit avec plus d’intérêt.
    Elle ne cacha pas son admiration pour la beauté du lieu, peu habituée à fréquenter ce genre d’endroit si bien fleuri dans son pays natal.

      « C’est vraiment un très bel endroit que vous entretenez là, je suis … éblouie… Aaron. »

    Elle sourit en prononçant se prénom qu’elle commençait à vraiment apprécier, tout comme la belle compagnie de l’homme. Se demandant s’il la rejoindrait rapidement entre ses bras, et sous ses draps …


• • • • • • • • •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annuairesd-manga.skyrock.com/

avatar
Dieu

► Messages : 196
► Etudes/Emploi : Jardinier.
► Personnage sur l'avatar : Kaburagi T. Kotetsu

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Mer 4 Avr - 14:04



« I see the sun rise in your eyes. »
La jeune femme n’attendit pas longtemps pour répondre.

« Je m’appelle Nikita Petrovichka, je viens d’être engagée comme infirmière à l’hôpital de Aberdeeen. »

Soudain, comme si cette phrase avait déclenchée quelque chose chez lui, Aaron se rendit compte qu’elle était d’origine russe. Non seulement par son nom mais aussi par son accent caractéristique. La pâleur de sa peau et la blondeur de ses cheveux auraient dû lui mettre la puce à l’oreille, s’il n’avait pas été aussi perturbé par la grâce de ses mouvements. Nikita était un prénom typiquement russe et il pensa aussitôt au fait qu’elle soit une immigrée ne pouvant boucler les fins de mois avec comme seule solution la prostitution, bien qu’elle dit travailler à l’hôpital. Aaron n’en avait pas fréquenté depuis belle lurette, pour causes sa femme et sa fille. Mais il décida d’oublier cela lorsqu’il se rendit compte que la demoiselle observait le jardin avec intérêt.

« C’est vraiment un très bel endroit que vous entretenez là, je suis … éblouie… Aaron. »

Ce compliment toucha le jardinier en plein cœur, qui surenchérit avec un autre compliment.

« Merci beaucoup. Je mets… Tout mon cœur dans ce jardin. Mais c’est votre grâce qui m’ébloui. »

Il acheva sa phrase avec un rire communicatif. L’important était de l’accueillir, et non de la mettre dans son lit. Aaron mettait beaucoup de temps à aimer une femme depuis le décès de la sienne. Il avait eu de nombreuses conquêtes depuis mais aucune n’avait su la remplacer. Tout à coup, après un léger silence, il posa ses yeux sur la grosse valise de Nikita et réagit au quart de tour.

« Oh mais ! On ne vous a pas non plus pris vos affaires ? »

Puis il ramassa la malle grise excessivement lourde, dévoilant ses biceps entretenus et se tourna vers la jeune femme avec un sourire franc.

« Laissez-moi la porter jusqu’à votre chambre. C’est la moindre des choses ! »

• • • • • • • • •

Merci du vava Ashley ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pension-zj.forumgratuit.org

avatar
Taste

► Messages : 104
► Etudes/Emploi : Infirmière
► Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki - THE IDOLM@STER

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Ven 6 Avr - 18:15




    Quand il parla, Nikita capta avec facilité la passion qui l’unissait à ce jardin, et aux plantes en général. Tout était beau et magnifique, et ceci était son chef d’œuvre.
    Alors qu’il compare, et même, qu’il mette au-dessus de ses plantes la beauté de l’infirmière Russe la toucha énormément et elle continua de lui sourire, un peu plus tendrement, un peu plus attachante et un peu plus attendrissante.
    Elle continua donc de regarder, gardant le silence, observant de plus près ce visage qu’elle trouvait radieux et viril. Ce visage qui l’a charmé. Elle le vit se tourner vers ses bagages et l’écouta parler. Il lui proposait de la porter pour elle jusqu’à sa chambre.
    Etait-ce une invitation ?
    Elle en douta, il avait l’air si sincère, il ne cherchait pas un argument quelconque pour la mettre dans son lit, et cela lui fit grand plaisir, même si elle n’aurait pas dit non…
    Il prit donc sa valise grise, et le remercia d’un léger signe de tête.

      « Hé bien, je ne vais pas refuser Aaron, merci beaucoup, c’est très aimable de votre part. »

    Elle s’arrêta un instant, baissa les yeux et le releva, un peu gêné.

      « Le problème est que … Je ne connais que l’étage de ma chambre … »

    Elle fit mine de rougir et soupira.
    Elle serra son sac à main entre ses doigts et se demanda si lui parviendrait à trouver l’endroit en question. Elle passa sa langue sur ses lèvres en baissant un peu ses yeux.
    Après quelques secondes elle les releva, une idée traversant son esprit.

      « Je me demandais … Cela vous gênerait-il de prendre un peu de votre temps pour me faire découvrir cette belle pension ? J’aimerai le faire seule, mais je me suis tellement perdue cette dernière heure, que je ne savais pas vraiment si je parviendrai un jour à m’en sortir. »

    Le nombre de ‘’r’’ qu’elle roula le temps de sa longue phrase était d’un charme fou, ils étaient tous roulés avec un accent fort charmant. Un accent charmeur et aguicheur même, il était souvent apprécié.



• • • • • • • • •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annuairesd-manga.skyrock.com/

avatar
Dieu

► Messages : 196
► Etudes/Emploi : Jardinier.
► Personnage sur l'avatar : Kaburagi T. Kotetsu

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Sam 7 Avr - 17:35



« You make me sound like a symphony. »
« Hé bien, je ne vais pas refuser Aaron, merci beaucoup, c’est très aimable de votre part. »

Aaron approuva d’un signe de tête sans quitter son air enjoué et rassurant. Son accent russe donnait une agréable sonorité à chaque mot prononcé par sa voix sucrée qu’elle prononçait avec une politesse étonnante. L’idée d’une prostituée disparut immédiatement de son esprit. Nikita baissa les yeux puis laissa place à un silence étrange rompu par la voix inquiète du jardinier.

« Qui y a-t-il ? »

Elle s’expliqua juste au moment où il acheva sa demande.

« Le problème est que … Je ne connais que l’étage de ma chambre … »

Aaron parut soulagé puis rit légèrement en se passant la main sur la nuque, comme il aimait faire. Les arrivants un peu perdus étaient très nombreux et la plupart ne savaient pas l’étage où ils logeaient. Nikita était un peu différente mais le fait qu’elle sache son étage rassura le jardinier : c’était donc plus simple.

Nikita rougit d’une façon adorable puis baissa les yeux comme apeurée. Ses mains blanches tenaient son sac à main d’une façon plutôt crispée et rien que cette scène plut à Aaron. Cela aurait été parfait pour une photo d’un magazine : une jeune fille blonde qui tient son sac rouge assorti à la couleur de ses lèvres pulpeuses sur un fond fleuri avec le vent qui fait virevolter les cheveux. Pas de doute : Aaron était vraiment très inventif.

« Je me demandais … Cela vous gênerait-il de prendre un peu de votre temps pour me faire découvrir cette belle pension ? J’aimerai le faire seule, mais je me suis tellement perdue cette dernière heure, que je ne savais pas vraiment si je parviendrai un jour à m’en sortir. »

Le jardinier fut étonné par cette demande. Pour lui, la priorité était d’amener la valise en haut mais il ne put s’empêcher de sourire comme un enfant puis de céder enfin, un peu plus que charmé par cet accent irrésistible, il fallait l’avouer.

« Pas de problème ! Je vous propose de ramener la valise à votre étage… Lequel déjà ? Il marqua une pause en souriant. Puis je vous ferai visiter le jardin, il y a un endroit que les gens nomment le labyrinthe végétal. Si ça ne vous dérange pas, évidemment. »

Il ajouta - bien qu’attendant la réponse - en s’éloignant avec le bagage :

« Restez ici, j’en ai pour une minute ! »

• • • • • • • • •

Merci du vava Ashley ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pension-zj.forumgratuit.org

avatar
Taste

► Messages : 104
► Etudes/Emploi : Infirmière
► Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki - THE IDOLM@STER

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Sam 7 Avr - 21:25



    La jeune femme se sentait pitoyable de réagir de la sorte. Elle s'était retrouvée dans ce genre de situation un nombre incalculable de fois, mais chacune de ces fois n'étaient qu'un tissu d'hypocrisie pour charmer un homme, le mettre dans son lit, et repartir après avoir pris son petit déjeuner. Cette fois ci, tout était sincère, de A à Z. Elle était perdue, déstabilisée, et ne savait pas trop quoi faire, si ce n'est se fier aux conseils d'un jardiner fort charmant.
    Ses doigts s'entrelaçaient de gêne tandis que Aaron se montrait serviable et attentionné, ce qui lui plaisait énormément. Au fond d'elle, Nikita aimait qu'on face attention à elle, qu'on s'occupe d'elle. Elle avait beau avoir sa fierté, et un coeur paraissant froid, comme la steppe de son pays natal, elle n'en était pas moins une toute jeune femme, qui se cherchait encore, faute de s'être trouvée quand elle en avait l'occasion.
    Mais revenons au présent.
    Très rapidement, le jardinier lui expliqua ce qui allait se passer. Je dis très rapidement parce qu'elle ne put en placer une, bien que cela ne la gêna pas du tout. Elle l'écouta donc lui faire un petit entrevu de ce qu'il allait lui faire découvrir, et elle hocha la tête avec un sourire satisfait et conviviale, qui ne montrait que la joie d'être tombée sur une telle personne, et si rapidement.
    La jeune femme lui fit donc un léger signe de main en l'assurant qu'elle l'attendrait ici et que sa chambre était au troisième étage, si ses souvenirs étaient corrects.
    Elle le regarda partir et sourit.
    Elle était heureuse d'être tombée sur ce bel homme. Elle se surprit à sourire et regarda le magnifique travail qu'il avait dû faire en un lapse de temps que son expérience, minime, ne pouvait déterminer.
    En attendant son retour, la Russe observa le paysage, et fit un point sur la nouvelle vie qui s'annonçait à elle.
    Elle se demanda qu'elles seraient les nouvelles personnes qu'elle rencontrerait ? Si enfin la vision des gens à son égard changerait ? Si elle découvrirait encore mainte chose. Si l'hôpital dans lequel elle travaillerait serait accueillant.
    Un tas de choses banales qui l'intéressaient au plus haut point et qui lui tardait de trouver réponses.

• • • • • • • • •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annuairesd-manga.skyrock.com/

avatar
Dieu

► Messages : 196
► Etudes/Emploi : Jardinier.
► Personnage sur l'avatar : Kaburagi T. Kotetsu

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Dim 8 Avr - 11:33



« The taste of your honey is so sweet. »
Aaron quitta Nikita pour s’engager sur l’allée de grès. Il se laissa aller à observer distraitement les bosquets fleuris de chaque côté des petits murets. Les abeilles virevoltaient autour de chaque pétale et le soleil tapait fort, peut-être plus qu’avant. Il monta les marches avec une légère difficulté à cause de la valise excessivement lourde – dieu seul savait ce qu’il y avait dedans – mais il n’osa pas demander de l’aider, décidé à y arriver seul. Puis il disparut derrière les buissons pour s’engager vers l’entrée de la pension. Les cigales – semblait-il – se faisaient entendre si on y faisait attention et l’ombre des grandes branches sur le gravier soulagea le jardinier dont le soleil lui donnait un peu la migraine. Il entra finalement dans le grand hall et se trimbala la valise pendant trois étages dans les escaliers qui n’en finissaient plus. Arrivé au palier, il porta le bagage le long du couloir. Soudain, Mrs Ziegler monta à son tour les marches, dos à lui. Il fit volte-face pour aller à sa rencontre mais c’est elle qui parla la première.

« Mon pauvre Aaron ! Que fais-tu avec cette valise ? »

Aaron répondit en se passant irrésistiblement la main dans le cou :

« Nikita, une arrivante a perdu sa chambre. Ou plutôt… Elle s’est perdue. Alors je lui ai proposé de l’aider. »

La vieille dame sourit avec grâce puis descendit les escaliers avant de revenir une minute plus tard, triomphante, un calepin fin à couverture de cuir à la main qui devait être le registre des clients.

« Voilà. Nikita Petrovichka ? Hmm… Elle est au deuxième pas au troisième ! La première chambre après l’escalier ! »

Aaron sembla éberlué de prime à bord puis, il redescendit à l’étage inférieur, suivi de près par la tenante de la pension. Le jardinier attendit que cette dernière ouvre la porte pour s’y faufiler et déposer la valise à l’intérieur. La chambre était lumineuse et disposait d’un petit balcon à l’ombre où l’on pouvait apercevoir le grand chêne de l’entrée. Ils quittèrent donc la pièce puis discutèrent en redescendant. Aaron s’adressa alors à la maîtresse des lieux qui le suivait depuis plusieurs minutes.

« Vous me suivez, Margaret ? »

« Ah ah. Non, j’aimerai juste rencontrer cette personne. Je n’ai pas eu le temps de l’accueillir ce matin. »

« D'accord ! »

Ils arrivèrent dans le jardin en papotant de la pluie et du beau temps puis retrouvèrent Nikita sur la pelouse. Elle resplendissait et n’avait pas l’air d’être en colère pour l’attente – certains arrivants ne supportaient pas de devoir poireauter. Mrs Ziegler alla à la rencontre de la jeune femme puis lui fit la bise en l’accueillant joyeusement.

« Bienvenue Nikita ! Nous avons posé votre valise dans votre chambre. Oh, et désolée de ne pas avoir pu vous accompagner à votre arrivée. J’espère que cela ne gâchera pas votre séjour ici ! »


Elle lui tendit la clé de sa chambre tandis qu’Aaron observait la scène, amusé par le bagout de Margaret.

• • • • • • • • •

Merci du vava Ashley ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pension-zj.forumgratuit.org

avatar
Taste

► Messages : 104
► Etudes/Emploi : Infirmière
► Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki - THE IDOLM@STER

MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   Dim 8 Avr - 12:03



    Nikita se trouvait bien au soleil, il réchauffait sa peau comme jamais il ne l'avait fait auparavant, et cela la ravissait au plus haut point. Elle adorait la nature, et le beau temps, c'était deux points qu'elle ne voudrait quitter pour rien au monde. Alors se retrouver dans un tel endroit, et être au calme, elle ne pouvait mieux rêver. Elle se désaltéra de ces minutes seule.
    La Russe n'avait jamais été quelqu'un sans personne, cependant, elle avait mainte fois penser que la solitude était aussi un bon moyen de se détendre, autre que le sexe, de toute évidence. Alors être là, était tout à fait revigorant.
    Ses yeux dégagèrent chaque élément de son paysage pour le décrire avec une joie qu'elle n'aurait su retranscrire. Elle admira la moindre parcelle de verdure, la moindre fleur, le moindre pétale dans l'espoir d'y trouver quelque chose d'exceptionnel.
    Elle dégota un superbe papillon battant ses ailes foncées sur une longue feuille Hortensia, tandis qu'un oiseau chantonnait sur une branche de hêtre. Elle se surprit à sourire à ce joyeux spectacle, se délectant de la douce mélodie que lui proposait l'oisillon.
    Cependant, cela ne dura pas bien longtemps, même si ça ne la dérangea pas le moins du monde.
    Une vielle femme, d'une taille que l'on aurait pu qualifier de petite, mais qui convenait à Nikita, avec la voix éraillée et charmante arriva avec le beau jardinier. Sans attendre elle la salua avec une politesse extrême, faisant claquer de grosses bises sur ses joues rosées par le far à joue. Elle s'excusa ensuite de ne pas l'avoir reçu comme il aurait fallu, et pensa que cela aurait pu gâcher son séjour; chose qui tira un sourire amusé à la jeune, qui lui répondit avec une fois tout aussi chaleureuse, car Nikita adorait les petits-vieux, il fallait le rappeler. Aussi, elle comprit rapidement que cette femme devait être la gérante de ce grand établissement.

      « Oh, Madame, ne vous faites pas tant de peine pour moi, votre charmant jardinier s'est bien occupé de moi, et je suis persuadée que vous m'aurez reçue de façon similaire si vous aviez été à sa place. Merci plutôt à vous d'avoir pris la peine de venir à ma rencontre. »

    Elle se pencha légèrement en avant, courbant sa tête en guise de salutation et accepta la clé qu'elle mit dans son sac à main. Elle regarda ensuite Aaron, tout en adressant un charmant sourire à ses deux hôtes.

      « Avez-vous trouver ma chambre ? Sans encombre du moins. »

    Elle continua de sourire, avec la même aisance, remontant son sac à main sur son épaule avec un douceur infinie.

• • • • • • • • •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annuairesd-manga.skyrock.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une arrivée bien fleurie de rencontres bien charmantes. [Nikita Petrovichka & Aaron D.Green]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♕ Pension Ziegler-Johnson :: OUTSIDE THE MANSION :: Garden. :: Labyrinthe végétal-