AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 You'll never fall asleep, knowing I'm in your dream. {Feat. Koro Juuri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Smell

► Messages : 95
► Etudes/Emploi : Vends ton corps & deviens méd'cin. Entre temps, ferme la et écoute.
► Personnage sur l'avatar : Touko ▬ Pokemon

MessageSujet: You'll never fall asleep, knowing I'm in your dream. {Feat. Koro Juuri   Jeu 12 Avr - 19:53



And I try... Oh my god do I try.


Tu défailles. Ton corps est lourd, tes pas se succèdent difficilement. Quand un pied se pose, le second doute avant de le suivre. Tu vacilles. Ta vue est trouble, tes sens ne fonctionnent plus. Tu trembles, tu tombes. Tu t'écrases au sol comme une balle mal lancée. Pauvre petite idiote, pauvre petite gamine.
Autour de toi, le monde perd de sa vigueur. Le vert des arbres se ternit, le ciel se couvre et la vie revient poser ses longues ailes sombres sur toi. Tu flanches Ornella, tu flanches. Tu vas tomber, tu vas t'écraser. Et tout ça, tu l'as mérité.


T'as toujours pas capté?



Au fur et à mesure, les souvenirs inondent ton cerveau. Les verres d'alcool qui se suivent sans modération, les quelques clopes mal roulées que tu as fumées entre deux bouteilles de Vodka, les mélanges liquides à la nature douteuse, ouais tout te revient. Tu revois aussi ce type, là. Ce grand brun qui possédaient des yeux à tomber par terre. Tu t'étais noyée dedans spirituellement quand, physiquement, tu te noyais dans tes verres. Tu te rappelles du jour où tu as dit que les mecs, c'était pas pour toi? C'est comme les cigarettes. Au départ, ça te dégoûtes, mais au final, ça t'attire plus qu'autre chose.
Vas-y, effondre-toi. Laisse cette multitude d'insectes gratter aux parois de ton crâne. Laisse-les te submerger, te rendre folle. Que veux-tu de plus? Tu as touché le fond. Tu vends ton corps, tu l'agresses, tu le tues. Tu te tues. Mais tu t'en fous, t'aimes ça. Ouais, fais toi mal, ça fait du bien. Et voilà que la rage grimpe en toi, sans que tu comprennes pourquoi. Tu vois leurs visages défiler comme ça, avec un sourire moqueur à leurs lèvres. Tu les vois te juger, tu les vois t'observer comme une bête de foire. Tu les vois, sans pouvoir rien faire, rire de la scène misérable que tu leur offres. La tête entre les mains, tu te tortilles, tu gesticules, et d'un coup, tu pleures.


T'es trop lunatique.



Ton maquillage était déjà mal en point, mais là, c'est pire. De longues coulées noires apparaissent sur tes joues quand tes larmes les dévalent. Elles se logent au coin de tes lèvres, ces gouttelettes sombres, pour être immédiatement chassées d'un coup d'index sur ta bouche. Ton monde nocturne s'effondre. Une nuit de plaisir pour une gueule de bois et une journée gâchée. Peut-être plus.
Enfin sur tes deux jambes, tu continues à avancer maladroitement, en t'appuyant sur des arbres. Tu attends de l'aide, tu crois en une présence inespérée dans cet endroit sinistre. Les arbres semblent se pencher pour mieux te broyer entre leurs branches, les oiseaux se posent sur quelques pierres autour de toi et t'observent fixement. Le temps s'arrête, tout se stoppe pour quelques instants où tu as l'impression d'être totalement perdue. Un craquement, un bruit. Un courant d'air froid, un animal qui hurle. Tu tressailles, tu tombes à nouveau. Et pour finir en beauté, tu te cramponnes à un bouleau en rentrant la tête dans les épaules. Tout tourne, tout bouge. Cet univers n'est plus le tien. Ça se répète, encore et encore, mais tu ne comprends toujours pas. Tout ça, c'est de ta faute, c'est à cause de toi. C'est bien fait pour toi si tu as aussi mal. Deviens folle, démente, totalement toquée. Un jour, l'hosto ne voudra plus d'une cinglée comme toi, d'une malade mentale qui mord les infirmières et les beaux ambulanciers qui font l'ultime effort de te foutre sur un brancard. Et puis, à un moment, tu te rendras compte que la Vodka, la Tequila, le Soho, le Pastis, le Rhum, le Whisky, et toutes ces boissons exquises te consument de l'intérieur. Ouais, un jour tu comprendras.

Ton corps tout entier brûle, mais non, t'as pas mal. Et entre deux pleurs, tu soupires en tremblant un faible :

"Sauvez moi..."


Le coeur à l'envers et la tête dans les étoiles.


[HRP = Pourquoi j'écris des trucs contre l'alcool alors que j'adore ça? °°'
Désolée pour le retard ~]


• • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equii-piix.skyrock.com/

avatar
Sight

► Messages : 65
► Etudes/Emploi : Etudiant.
► Personnage sur l'avatar : Je modifie toute les images.

MessageSujet: Re: You'll never fall asleep, knowing I'm in your dream. {Feat. Koro Juuri   Dim 15 Avr - 10:27

    Le soir, la nuit était enfin tombée. La lune était au rendez-vous, les nuages eux, c'étaient volatilisés pour faire place aux étoiles qui scintillaient désormais comme de petites lucioles. Une douce brise de printemps parcourais la ville de son doux parfum de la nuit. Les personnes qui s'y promenaient , ne voulaient qu'une chose : la tranquillité. Pouvoir se promener dans les rues déserte ou seul le silence était au rendez-vous, ou seul l'intimité était là, à vous fixer sans que vous la voyez ni sentez. Vous vous promenez sans vraiment avoir de but , regarder partout sans relâche, en vous disant que de toute façon, personne ne vous verra. Il fait peut-être sombre , mais les lampadaires qui éclaire faiblement les rues, vous donne presque l'impression d'être dans un rêve , dans un gouffre sans fin, dans une irréalité qui vous incite à ne plus vouloir en sortir. Vous rêvez, vous planer, vous courrez même dans les ruelles déserte à la recherche d'une chose que de toute façon vous ne trouverez pas. Quoi ? Vous ne le savez pas, vous ne la voyez pas, vous ne pensez pas. Mais vous courrez, courrez sans relâche, jusqu'à que votre souffle se coupe et que vos jambes lâchent. Mais, malgré tout ce mal, vous êtes heureux d'être seul, dans la nuit, dans la pénombre qui ne vous lâche pas, le silence est votre ami, la solitude aussi. Elle vous enlace , et ne vous abandonne pas jusqu'au lever du soleil. Vous fermez les yeux, marcher calmement , dans un endroit sans doute vide, tout comme les rues mais vous y aller quand même.

    Koro fermait et ouvrait sans cesse les yeux à la recherche d'un endroit où il pourrait sentir tout ça, la solitude le pesait, jamais il aurait cru sentir ça un jour. Il avait couru à toutes jambes parmi toutes ces rues déserte ou malgré tout, quelque personne louche s'y promenait. Drogue, alcool .. Tout circulais cette nuit là. Les boites de nuit étaient bondée, les bars était animée.. Mais les rues était quasiment vides. Koro qui laissait son visage se baigner de lumière du à un lampadaire, se rapprochait peu à peu de la foret. Ou la senteur naturelle que provoquait tous ces végétaux, lui donnais envie de tout abandonner, de rêver encore une fois et oublier toute cette réaliter qui lui faisait si mal. Sa journée c'était bien passé. Toujours à se promener dans l'école ou même la pension, il adorait parcourir tout ces endroit dont il ne connaissait pas évidement l'existence vu qu'il venait d'arriver. Tout semblait être magnifique, tout semblait cacher un secret dont Koro voulait le découvrir à tout prix. Un trésor dont jamais il pourrait se lasser. Il levait la tête une seule fois pour regarder les étoiles, une seule fois pour rêver , car cette seule fois pouvait simplement le faire planer. Rien ne pouvait autant lui faire du bien. Il s'enfonçait dans la forêt, les mains toujours dans ces fameuses poches. Il en avait pas besoin, il n'avait besoin que de ses jambes qui emjambaient les racines, qui marchaient sur les feuilles mortes et les branches qui craquaient d'un seul son qui ensuite faisaient résonner tout cet endroit calme, reposant.. et si obscure. Seul, il croyait qu'il l'était vraiment... vraiment ? non.

    Il le croyait oui, Koro avait marché suffisamment mais pas assez .. Cela est-il possible ? Bien sûr que oui ! Le vent s'était coupé, tous les arbres empêchaient celui-ci de passer, l'endroit avait un air sec et froid , seul les feuilles frissonnaient ainsi que le corps du jeune homme qui entendait une voix, une petite voix faible, féminine. Une voix dérailler , comme perdu. Koro tournait la tête dans tous les sens, il voyait tout tourner autour de lui, tout était identique. Cette nuit là, il avait cru rêver, il avait cru être dans un rêve ou tout était pareille, ou tout le chamboulait. Mais la réalité repri le dessus, il vue une jeune fille au sol, les larmes coulant, ainsi que son maquillage qui baignait ses joues de noir coulant jusques au menton. De la pitié, il en avait pas, il était juste surpris, surpris de voir un tel spectacle, ici, dans une foret, dans la pénombre. La lune, ses rayons transperçant les feuilles, faisait qu'il voyait malgré tout ce corps faible, qui geignait, qui était allongée sur le sol , comme inerte mais la voix de la jeune femme brisait toute ses pensés noir. Il baissait les yeux , la regardant sans aucune émotion visible, il ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. Mais sa main se tendait vers la personne pour essayer de la relever , son corps était tremblant, elle n'arrivait pas à contrôler ses gestes.

    «
    Mais qu'est ce que.. Vous faite là ? » Demandait-il perdu.

    C'était surement une question sans intérêt, presque stupide. Mais il n'arrivait pas à se concentrer pour pouvoir dire quelquechose d'intelligent ou autre de ce genre.. Mais , dans ce genre de situation, il était plutôt perdu, autant que la jeune fille. Il ne la connaissait pas, elle ne le connaissait pas, mais Koro ne pouvait pas passer devant une personne qui avait besoin d'aide.


    [ Et voilà ! o/ Est-ce bien ? xd :ne veut pas aller dans la cocotte minute:]

• • • • • • • • •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Smell

► Messages : 95
► Etudes/Emploi : Vends ton corps & deviens méd'cin. Entre temps, ferme la et écoute.
► Personnage sur l'avatar : Touko ▬ Pokemon

MessageSujet: Re: You'll never fall asleep, knowing I'm in your dream. {Feat. Koro Juuri   Lun 16 Avr - 16:42



Assume ta déchéance. Assume ta chute, ton apogée, c'est du passé.


Tes souvenirs consument ta raison. Le vrai, tu n'arrives plus à le démêler du faux. Non, c'est impossible. Tout se mélange, tout forme un alliage gras et repoussant, un alliage où tu t'enfonces de plus en plus. Tu crèves, tu crèves. Et là, tu sombres. C'est comme s'endormir, tu ne sens rien. Tu ne sais même pas ce que tu es censée ressentir. De la douleur? De la peine? Une sensation dérangeante de fraîcheur, ou un chaleur qui vient te caresser les narines? Que dire, que penser? Comment te présenter en beauté aux portes d'un sommeil qui n'acceptait que les personnes pures?

Non, tu n'allais pas mourir, juste mal finir. Tu te réveillerais avec une sacrée gueule de bois, si le froid aggressif décidait d'épargner ton pauvre enveloppe charnelle. Tu te lèverais difficilement, en tenant ta pauvre et lourde tête, en percutant quelques arbres comme tu as si bien su le faire. Tu aurais désaoulé pendant la nuit, alors qu'un rêve horrible t'aurait rongée de l'intérieur. Ton corps se serait consumé comme une simple cigarette roulée, ton âme n'aurait fait qu'un avec ton cauchemar et tu y serais piégée à jamais. Non je plaisante, calme toi.

La lune a pris place dans le ciel. Les étoiles brillaient de mille feux, illuminants tes yeux océans. Tu aurais dû te voir, Ornella. Tu aurais dû te voir comme ça. Qu'est ce que tu faisais pitié. De toute manière, personne ne te verrait. Personne ne te trouverait. Tu resterais là, à pourrir pendant une nuit, à n'être qu'un simple rejet de la nature. Un déchet festif.
Il n'y avait plus un bruit. De temps en temps, le vent se faufilait entre les branchages, les faisant craquer et laissant des feuilles tomber, flotter puis finalement se poser avec douceur non loin de toi. Pauvre petite. Pauvre gamine. Pauvre inconsciente qui se pourrit la santé à boire, fumer, et pire peut-être. Qu'est ce que tu fous là? Qu'est ce que tu cherches à prouver aux autres? Qu'est ce que tu cherches à te prouver?

Tu clignais des yeux lentement, en prenant le temps de laisser tes paupières recouvrir intégralement tes iris bleus. Tu ne pensais plus, tu ne réfléchissais plus. Tu ne souhaitais plus rien, tu n'imaginais plus ton avenir. Ton regard se voilait peu à peu, ton souffle ralentissait. Et c'est à cet instant, quand tout espoir d'être retrouvée s'est envolé, qu'une petite voix résonne dans ta tête. Tes yeux s'ouvrirent vivement et tu commenças à te débattre. Tu te défis alors de cette emprise que le sol et la nuit avaient sur toi, tu repris possession de ta propre volonté. Oui Ornella, laisse toi guider par cette voix en toi.

A un moment, tu te rendis compte que cette voix était réelle. Elle appartenait à un corps, un être humain qui t'interpelait depuis quelques minutes déjà. Tu tremblais, tu transpirais, mais tu parvins à te redresser dans un laborieux effort. Non. C'est pas si facile. Oublie pas l'alcool. Oublie pas tous ces mélanges que tu as eu la bonne idée de faire. Oublie pas que tout ça, ça t'est monté à la tête. Oublie pas que ça a dégorgé dans ton cerveau et que t'as mal. Oublie pas que ta tête te brûle, oublie pas que tu es un brasier à toi toute seule.


« Mais qu'est ce que.. Vous faites là ? »

Pauvre petit gars. Si tu savais toutes les conneries qu'elle a pu faire cette nuit. Si tu savais pourquoi elle était étalée là. Si seulement elle te disait la vérité. Vas-y Ornella, dis lui la vérité. Forge toi une réputation d'alcolo qui ne s'assume pas. Dis lui.

« ... Je .. Je suis me suis fait assommer, je .. je crois. »

MAIS QUELLE EXCUSE BIDON! T'as pas trouvé mieux? Tu pouvais pas faire un effort et, pour une fois une seule, dire la vérité. Espère au moins que ton foutu mensonge tienne la route et que tu n'aies pas à regretter d'avoir menti à un beau garçon tel que lui.


[HRP : Court, désolée. Le premier aussi d'ailleurs. Gneeeuh, les vacances ça assomme. Il était top ton post! J'espère que tu vas comprendre le mien x)
Bisouuus ♥ ]

• • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equii-piix.skyrock.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You'll never fall asleep, knowing I'm in your dream. {Feat. Koro Juuri   

Revenir en haut Aller en bas
 

You'll never fall asleep, knowing I'm in your dream. {Feat. Koro Juuri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♕ Pension Ziegler-Johnson :: OUTSIDE THE MANSION :: In the Woods.-